La Motte Wilhelm de Sonnay

 « La Motte Wilhelm de Sonnay » se situe dans une large bâtisse, massive et imposante.
Ce gîte de luxe bénéficie d’une surface de 120m2 répartie sur deux niveaux et bénéficie d’un charme certain, grâce à sa hauteur sous plafond et sa mezzanine en bois massif. Son étage, composé de 2 chambres-alcôves et de 2 salles-de-bains avec toilettes, est conçu pour accueillir 4 personnes, mais son rez-de-chaussée dispose d’un large espace cuisine et d’une table à allonges permettant de regrouper 12 personnes si vous louez les 3 gîtes en formule “gîte de groupe”.

Le charme opère dès l’entrée, avec son ouverture en anse de panier, taillée à même la pierre de tuffeau, typique de la Touraine, et sa large porte, de verre et d’acier, rappelant les verrières d’“atelier”. Dessinée sur-mesure, elle ouvre sur une large pièce à vivre, lumineuse et accueillante, traitée en « open space » au fond duquel est un agréable coin salon, avec canapé et fauteuils, où vous pourrez vous relaxer, face à un téléviseur à écran plat 65″.
Derrière le bar-plan de travail en bois et pierre, vous disposerez d’un espace cuisine équipé comme il convient : four, micro-ondes, lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, réfrigérateur-congélateur, piano de cuisson à large four, et toute la vaisselle nécessaire. Petite touche déco, les tiroirs de rangement de la cuisine sont d’anciennes caisses de vin !
Et pour vous faciliter la vie, vous y trouverez un fond d’épicerie composé des ingrédients les plus basiques. Vous pourrez également déguster la bouteille de vin du domaine, offerte à votre arrivée…

La mezzanine vous laisse apercevoir l’espace nuit situé à l’étage auquel vous accéderez par un escalier en chêne massif. L’étage dessert deux chambres-alcôves fermées par des rideaux occultants vous assurant de dormir en toute intimité. La première est composée de 2 lits de 90 accolés, jouxtant une 1ère salle d’eau de caractère, avec une magnifique douche sur mesure, et la seconde, située tout au fond, est composée d’un lit queen-size 160cm et dispose d’une seconde salle-de-bains alliant confort et classicisme.  Enfin, sur le palier les séparant, un grand dressing, réalisé avec les anciens volets du château, vous permet de ranger vos effets personnels.

Arrivée vers 15:00 – Départ pour 11:00
Réservation : 3 nuits minimum

Non-disponible

Réservez votre gîte dès maintenant

Vérifiez les prix et disponibilités pour La Motte Wilhelm de Sonnay

Date d'arrivée:

Date de départ:

[string_chosen_admin_search_type]

Nombre d'hébergements :

Adultes :

Enfants:

 

 

Recherche en cours...

×
Hébergement 1

Entrez vos coordonnées

Coupon

Si vous avez un code de réduction, renseignez-le dans le champ suivant et cliquez sur appliquer.

 

 

Chargement du résumé...

 

Paiement

Vous allez être débité de  

Vous allez être redirigé vers la passerelle de paiement de notre banque où vous pourrez payer avec la carte bancaire de votre choix.

Proposé par  banquepopulaire
Nous acceptons les principales cartes de paiement   CB Visa Mastercard Carte Bleue éléctronique American Express

En cours....

Merci de vérifier le détail de votre réservation avant de cliquer sur "Réservez maintenant".

 

Il n’y a que des bonnes surprises au Relais de Sonnay !

car le prix du séjour comprend tout :
les lits sont faits pour votre arrivée,
le linge de maison est fourni
et le grand ménage de sortie est inclus.

Mais qui est Wilhelm de Sonnay ?

Ce gîte doit son nom à l’ancienne « mothe castrale » qui fut édifiée en ce lieu au XIème siècle par les Sonay, mercenaires saxons œuvrant au service des comtes d’Anjou puis des rois d’Angleterre demeurant à Chinon, pour surveiller leurs frontières alors très mouvantes…
C’est ainsi qu’est né en ce lieu, vers 1200, un certain Wilhelm de Sonay, ainsi nommé en langue d’oil, que l’Histoire retiendra sous le nom de  Guillaume de Sonnac, ainsi nommé en langue d’oc, qui deviendra le 17ème grand maître de l’Ordre du Temple

Élevé dans le cadre d’une tradition familiale angevine toute dévouée aux Plantagenêts, et donc contrainte à une certaine forme de bannissement après la reprise de Chinon par le roi français Philippe Auguste en 1205, le jeune Wilhelm s’engagea dans la milice du Temple pour avoir la chance de partir lui aussi à Jérusalem et d’échapper aux malheurs dont était accablée sa famille.
Devenu recteur de la commanderie templière d’Auzon de Châtellerault en 1224, il en sera précepteur en 1228 avant de devenir maître du Poitou et d’Aquitaine de 1236 à 1246. Il effectue alors le « passage » en Terre Sainte en 1247 avant d’être élu 17ème grand maître de l’Ordre du Temple, poste dans lequel on le voit côtoyer Henry III Plantagenêt, le doge de Venise Jacob Teupolum, le patriarche de Jérusalem, Saint-Louis et ses frères, Robert d’Artois, Charles d’Anjou et Alphonse de Poitiers, Jean de Joinville, Henri Ier de Lusignan roi de Chypre, le sultan Al-Malik Ayyûb, etc.
Lors de la septième croisade (la première de saint Louis), il est aveuglé puis tué à la terrible bataille de Mansourah, le 11 février 1250, après avoir été éborgné trois jours plus tôt lors de la première bataille du même nom…

La présence d’une motte castrale en des temps antérieurs au Sonnay actuel dont les bases architecturales visibles sont du XVème, explique la mention datant de 1268 faisant état d’un ancien fief appartenant à un certain Pierre de Sonnai, chevalier, fils du frère de Wilhelm.

Grand Maître de l'ordre du Temple